Actualités

26 avril 2021
Pénurie de matériaux, flambée des prix et délais d’approvisionnements qui s’allongent.
Baluchon

Comme en témoignent de nombreuses parutions récentes, le milieu de la construction est bien secoué dernièrement. Entre pénurie et flambée des prix des matériaux, difficile pour les entreprises d’engager de nouveaux projets sans prendre de gros risques. Les fabricant·e·s de tiny houses et les particuliers qui les auto-construisent ne sont pas épargnés par ces évènements. Voici un aperçu des mécanismes en cause.

-

Une situation préoccupante

-

Cinq mois de délais pour obtenir des fenêtres et six mois d'attente pour certains panneaux. Rupture temporaire sur l’isolant en coton-lin-chanvre. Le plancher en épicéa voit son prix d’achat bondir de 32%, celui du bardage s’élève de 22% et celui du cuivre affiche une hausse de 28%. Le prix du pin douglas atteint même les 50% d’augmentation, tout comme l’acier (50% depuis début 2021). Les indices boursiers des matières premières qui montent, qui montent... Et les entreprises qui en consomment en subissent les conséquences.

-

Comment s’expliquent ces pénuries, délais et augmentations de prix si importants ? La réponse est sans aucun doute multifactorielle. Bien qu’étant une cause non négligeable, le Covid est loin d’être le seul responsable.

-

La concurrence internationale 

-

Il y a quatre ans, l’administration Trump a instauré une loi visant à augmenter considérablement les taxes sur les bois d’oeuvre canadiens (environ 20%). Or la demande est forte dans ce pays où l’essentiel des logements sont fabriqués en bois. Les Etats-Unis ne s’étant pas donné les moyens de développer localement une filière bois suffisante, les achats se sont alors progressivement tournés vers l’Europe.

-

Capture d’écran 2021-04-26 à 13.48.25

-

Les prix de vente du bois d'oeuvre augmentent très rapidement aux Etats-Unis.

-

https___d6c748xw2pzm8.cloudfront.net_prod_b79058c0-e3ce-11ea-816f-5b666eb8b011-standard

-

La Chine, de son côté, est devenue un pays importateur considérable de bois français, et notamment de chêne. Aujourd’hui, environ 25% des chênes qui poussent en France sont achetés par la Chine, soit dix fois plus qu’en 2011 ! Les propriétaires forestiers français vendent ainsi très correctement leur bois à l’étranger, mais les scieries voient leurs stocks de chêne s’appauvrir et peinent à approvisionner les entreprises françaises qui en consomment. En cinq ans seulement, le prix du chêne français a ainsi bondi de 35%.

-

Les nombreuses catastrophes naturelles ayant eu lieu ces deux dernières années dans le Monde (incendies en Australie, ouragans aux Etats-Unis, épisodes de sécheresse dans plusieurs pays) influencent également l’orientation des achats vers le continent européen.

-

En conséquence, la demande mondiale en bois dépasse l’offre disponible avec un impact significatif à la fois sur les délais et les prix. «Malgré une demande européenne en hausse, l’Europe est ainsi devenue en quelques semaines le premier exportateur mondial de sciages de résineux.» indique dans un communiqué de mars 2021 la FNB (Fédération Nationale du Bois).

-

Capture d’écran 2021-04-26 à 13.31.28

-

Les conséquences du covid

-

Tout au long de cette période de pandémie, les commandes dans le secteur du bâtiment n'ont pas été à la baisse, bien au contraire. Certaines personnes ont décidé d'investir leur budget habituellement attribué aux loisirs (restaurants, activités culturelles, voyages) dans des travaux au sein de leurs maisons. D'autres remettent en question leur manière d'habiter de manière plus générale et décident de faire construire de nouveaux logements plus en accord avec leurs valeurs (émergence de plusieurs projets de tiny houses constatés à la suite des divers confinements) ou se lancent dans des projets de rénovation.

-

Parallèlement à cela, les extracteurs/transformateurs des matières premières nécessaires à ces projets ont vu leurs effectifs baisser (absence de personnel testé positif ou cas contact au Covid 19, salarié·e·s devant garder leurs enfants lors de la fermeture des écoles, etc...) et ils ont été forcés de piocher un peu plus dans leurs stocks pour répondre à la demande. 

-

«La crise sanitaire du COVID-19 a désorganisé les chaînes de production et les circuits logistiques internationaux, entrainant une désynchronisation de la production et de la distribution à l’échelle mondiale. Les niveaux de stocks, qui étaient déjà très bas, ont continué à se dégrader du fait d’un niveau de commandes très soutenu." stipule le compte rendu d’avril 2021 de la FNB.

-

Des stocks surdimensionnés

-

En réponse à ces problèmes d’approvisionnements, de nombreuses entreprises de construction augmentent leurs stocks de matières premières pour pouvoir faire face plus sereinement aux potentielles pénuries et hausses de prix à venir. Des «sur-commandes» qui semblent légitimes pour se protéger individuellement, mais qui aggravent au final la situation globale. Nous avons eu l’illustration parfaite de ce phénomène il y a un an lorsque le papier toilette est devenu la denrée rare des supermarchés.

-

La spéculation qui illustre notre système capitaliste

-

La spéculation c'est le fait de prévoir les fluctuations du prix d’un ou de plusieurs actifs, et ensuite d’effectuer un achat ou une vente, afin de réaliser un profit. C’est une cause non négligeable qu’il convient de prendre en compte pour expliquer cette situation. "A ce niveau-là ce n’est plus de l’inflation. [...] La spéculation sur ces produits issus de l’industrie met en péril toute une filière. La finance est à l’œuvre. Mais à notre échelle, on ne peut qu’alerter’’  déclare Frédéric Bagne, vice-président de la Capeb de l’Ain et chef d’entreprise pour France3.

-

Le transport de marchandises également en tension

-

Cette situation est aggravée par l'augmentation parallèle du prix du fret maritime, c’est-à-dire les frais de transport de marchandises. Cette hausse explosive des frais est en lien avec l’embouteillage au canal de Suez, causé par l’échouage du porte-conteneurs Ever Given, mais également par le Covid, qui a ici aussi eu des impacts sur les emplois du secteur.

-

000_1mc2ub_72dpi

Crédit Khaled DESOUKI / AFP

-

Pas de pénurie de commandes, et pourtant...

-

«Ce n’est pas facile pour les chefs d’entreprise, qui risquent de voir s’arrêter certains chantiers faute de matériaux. Ce serait un comble puisque tous les chantiers sont ouverts et bossent à 100%» déclare Olivier Salleron, président de la Fédération française du bâtiment (FFB).

-

En réponse à cette situation très instable, il convient aux entreprises d’adapter leurs modes de fonctionnement du mieux possible... Stocker, mais pas trop, réévaluer constamment les prix de ventes et les délais de fabrication, alerter les client·e·s, mais surtout : faire face à l’inconnu. Plusieurs acteurs du bâtiment, notamment la CAPEB, ont alerté les élus pour que l’Etat vienne en aide aux entreprises.

-

Nous n’avons aujourd’hui aucune visibilité sur la durée de cette situation et ne savons pas dans quelle mesure les hausses de prix et pénuries vont évoluer. Face à ces incertitudes, nous décidons chez Baluchon de repousser la signature de nouveaux projets jusqu’à septembre 2021. Nous apportons également tout notre soutien à nos confrères et consoeurs qui font face aux mêmes doutes pesants. 

-

-

-

SOURCES :

Taxes sur le bois canadien :

- https://www.lemonde.fr/ameriques/article/2017/04/25/le-canada-denonce-une-taxe-americaine-injuste-sur-son-bois-de-construction_5116818_3222.html

Export du chêne français :

- https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/industrie-la-chine-devore-le-bois-francais_3446677.html

- https://www.humanite.fr/la-france-exporte-en-chine-25-des-chenes-bicentenaires-quelle-abat-650103

Témoignages constructeurs :

- https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/auvergne-rhone-alpes-une-hausse-dementielle-et-permanente-des-materiaux-dans-le-btp-2053786.html

Rapports organismes :

- Compte-rendu de la commission des sciages résineux du 4 Mars 2021 - Fédération Nationale du Bois (www.fnbois.com)

- Compte-rendu de la commission des sciages résineux du 16 Avril 2021 - Fédération Nationale du Bois (www.fnbois.com)

- Article «Tensions sur les approvisionnements et hausse des prix des matériaux» du Commerce du Bois (www.lecommercedubois.org) Lettre d’information Atlanbois (www.atlanbois.com)

- Newsletter Capeb44 Avril 2021

Baluchon
Le blog de Laëtitia

Découvrez la construction étape par étape de la toute première tiny house Baluchon: celle de Laëtitia. Un carnet de bord inspirant pour tous les auto-constructeurs en herbe et adeptes du Do It Yourself en général.

-

-

-

Baluchon
Remorques tiny houses

Vous avez un projet d’auto-construction ? Comme pour toute maison, les fondations sont très importantes. Pour la tiny house, il s’agit de la remorque. Nous avons développé un châssis qui s’adapte à tous vos projets. Ce sont ces mêmes remorques que nous utilisons pour fabriquer nos tiny houses.

Baluchon
L'équipe Baluchon

Présentation de l’équipe Baluchon au grand complet : Laëtitia, Vincent, Charles, Yohann, et bien sûr Apex! Mais aussi toutes les autres petites mains qui interviennent à l’atelier lors de la construction de nos tiny houses.

-

-

-

Baluchon